Sélectionner une page

Le blog

Retrouvez ici toutes nos actualités !

Stage de troisième en entreprise : quelle alternative ?

23 Nov 2020

Jean-Michel Blanquer l’a annoncé mi-octobre, le stage de troisième en entreprise n’est plus obligatoire. La cause ? Les difficultés que rencontrent les entreprises en cette période de crise sanitaire. Le Ministre de l’Education Nationale a cependant précisé que ce stage restait “très souhaitable” en raison des opportunités qu’il offrait aux jeunes.

En quoi le stage de troisième en entreprise est-il essentiel pour les jeunes ? 

Cette semaine de stage, bien souvent présentée comme une opportunité de découvrir sa voie professionnelle, recouvre en réalité une ambition bien plus large. En effet, l’objectif du stage n’est pas tant de permettre aux élèves de confirmer ou d’invalider une hypothèse d’orientation professionnelle encore très tôt dans leur parcours, mais surtout d’enrichir leur culture d’entreprise et de citoyen. 

D’abord parce qu’ils passent une semaine en présence d’employés et de travailleurs, ils découvrent ce qu’est le monde du travail. Ils découvrent la hiérarchie en entreprise, les différents postes, les tâches quotidiennes ou encore l’attitude à adopter avec ses collègues. Ils se rendent aussi compte de la conscience professionnelle à avoir en entreprise. Il ne s’agit plus de rendre ses devoirs en temps et en heure ou d’apprendre sa leçon la veille d’un contrôle, mais d’effectuer chaque jour ses missions sans procrastiner et sans attendre la vérification d’un supérieur. 

Ainsi, les élèves prennent davantage confiance en eux car ils ne sont plus seulement spectateurs mais également acteurs de leurs stages : par leur questionnement, leur observation active et parfois même leur aide. Ils gagnent également en autonomie puisqu’ils se retrouvent seuls en entreprise alors qu’habituellement ils sont entourés d’amis dans une salle de classe. Et dans le meilleur des cas, ils valident une ambition professionnelle par la découverte d’une voie qui leur plaît. 

En plus de faire un pas vers le monde professionnel, ils s’aperçoivent également des réalités économiques et sociales. Par les différents membres du personnel, par les tâches plus ou moins plaisantes à accomplir, par les ordres donnés ou reçus, ils prennent conscience de la grande diversité des profils qui peuvent cohabiter au sein d’une entreprise. Sans compter que les jeunes déconstruisent certains préjugés en arrivant en entreprise, ils observent la réalité et un environnement complètement différent du monde scolaire. 

Enfin, le stage en entreprise permet de prendre conscience que le savoir enseigné à l’école est aussi fondamental que deux autres savoirs, qui eux s’apprennent un peu plus tard : le savoir-être et le savoir-faire. Le savoir-être rassemble toutes les qualités attendues en entreprise pour réussir, notamment avec ses collègues : la délégation, la prise de parole, le sens de l’écoute, ou encore la créativité en font partie. Le savoir-faire, quant à lui, représente les compétences techniques que l’on doit posséder afin de pouvoir réussir concrètement les missions.

Ainsi, le stage de troisième en entreprise représente une énorme opportunité pour les jeunes et il serait dommage de ne pas en profiter, même dans ce contexte.

Mais alors comment remplacer ce stage de troisième en entreprise cette année ? 

Avec notre solution Startlab, nous pensons réellement pouvoir offrir aux jeunes cette opportunité de découvrir l’entreprise et même d’y ajouter la dimension création de projet. 

Startlab est un parcours entrepreneurial de groupe en 5 étapes avec des ressources 100% clés en main. Les jeunes doivent d’abord trouver une idée et former une équipe. Ils apprennent ensuite à connaître leur marché avant d’identifier les ressources dont ils ont besoin. Puis ils travaillent leur communication avant de “pitcher” leur projet, c’est-à- dire le présenter à l’oral devant tout le monde.

Au travers de ce dispositif, les élèves comprennent le fonctionnement des entreprises et les domaines qui les composent : le marketing, la communication, les métiers du web, la finance ou encore les ressources humaines. Le but ? Qu’ils découvrent chaque secteur d’activité en tant qu’acteur et non spectateur. C’est ainsi qu’ils découvrent leur appétence pour certains domaines et vivent leur première expérience d’entreprise. Ils se préparent ainsi à devenir acteurs de leur avenir.

Non seulement ils mettent en application les savoirs de l’école, mais ils découvrent aussi les “soft skills” (ou “compétences douces”) nécessaires au monde de l’entreprise en travaillant en groupe. Respect du travail de l’autre, délégation, créativité, prise de parole, sens de l’écoute… Toutes ces qualités sont essentielles au bon fonctionnement du projet mais également de l’entreprise.  

Enfin, Startlab permet aux jeunes de se découvrir : ils remarquent à la fois ce qu’ils aiment faire, avec qui ils aiment travailler mais également ce qu’ils savent faire le mieux, et dans quel domaine ils se sentent le plus à leur place. C’est donc un projet complet et concret qui s’avère une alternative à la fois sérieuse et engageante au stage de troisième en entreprise. 

En cette période compliquée de crise sanitaire, nous offrons une alternative pour que les jeunes aient la chance de vivre cette expérience importante qu’est la découverte d’une entreprise en troisième. Comprendre le monde dans lequel ils vivent, les mécanismes fondamentaux de l’économie, le poids du numérique et des relations humaines, devenir des citoyens responsables, et maîtriser des compétences d’argumentation sont les objectifs de ce dispositif. Alors offrons aux futurs acteurs de demain l’opportunité de prendre en main leur avenir !

N’hésitez pas à nous contacter si cette démarche vous intéresse et que votre établissement et vos élèves pourraient en bénéficier.

Découvrez également notre article précédent : Et pourquoi les jeunes Français n’apprendraient pas tous à entreprendre ?